InfosAquarium.free.fr : Forum Aquariophilie

Infos-Aquarium.net >> Forum Aquariophilie

 RechercherRechercher   Liste des membresListe des membres      InscriptionInscription 
 ProfilProfil   Se connecter afin de vérifier vos messages privésSe connecter afin de vérifier vos messages privés   ConnexionConnexion 


Chapitre 1 - Bien choisir l'aquarium et le matériel de base



Partager, bookmarker sur : Partager cet article aquariophile avec vos amis, lecteurs sur Twitter Partager cet article sur Facebook Partager cet article sur MySpace Faire de ce sujet aquariophile un Favori Google Faire de ce sujet aquariophile un Favori Yahoo Faire de ce sujet aquariophile un Favori Live Faire de ce sujet aquariophile un Favori Netvibes  
Publier un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé : vous ne pouvez ni éditer de messages et ni publier de réponses.    Forum Aquariophilie Index du forum -> Bien débuter en aquariophilie
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Sychriscar
Modératrice
Modératrice


Inscrit le: Ven 18 Mai 2007
Messages: 5768
Localisation: http://youtu.be/C3lE-yhrGTI

MessagePublié le: Mercredi 16th Juin 2010 01:11:20 PM    Titre du sujet: Chapitre 1 - Bien choisir l'aquarium et le matériel de base Répondre en citant

[align=center:e0f54e7912]CHAPITRE 1 – BIEN CHOISIR SON AQUARIUM ET LE MATERIEL[/align:e0f54e7912]
[align=justify:e0f54e7912]Lorsqu’on débute, la construction de l’aquarium peut parfois être difficile : on ne sait pas quel matériel choisir et le budget grimpe assez vite. Cette partie du guide va vous permettre de préparer une liste d’achats claire.


LES PREMIERS ACHATS

-> Il est vivement conseillé que les tests en gouttes soient le 1er achat.

Les tests en gouttes sont le moyen le plus fiable, simple et efficace pour connaitre la qualité d’une eau. Il est préférable de les acquérir en premier à la fois pour clarifier dès le départ la direction de son projet (quel type d’eau donc quels poissons ou décider d’une adaptation de l’eau). Les tests primordiaux pour le débutant sont les suivants :
* NO2 (nitrites, pollution très toxique, taux acceptable = 0)
* KH
* pH
* GH
* NO3 (nitrates, pollution moins toxique, viser moins de 50mg, mieux moins de 25mg)
Voir le chapitre sur la chimie de l’eau pour la signification de chaque paramètres.


-> L’aquarium. Si vous débutez, tournez-vous vers un aquarium tout équipé.

Il doit être composé d’au moins un filtre, une pompe à eau (à mettre dans le filtre) et de lumière (un ou plusieurs tubes). Parfois un chauffage et des masses de filtration (voire des produits) sont proposés avec.

* Prévoyez des masses de filtration selon votre filtre et votre projet : mousses, du perlon (ouate aquariophile), des céramiques (aussi appelées « nouilles », c’est un support bactérien nécessaire à l’équilibre du bac), autre si besoin (tourbe, etc.).

Attention : il est recommandé de ne pas acheter son aquarium dès la première visite en magasin car vous risquez d’être déçu si vous vous rendez compte qu’il n’est pas adapté aux poissons que vous préférez. Pensez à faire des simulations de populations qui vous plairaient, cela vous facilitera la recherche de l’aquarium idéal (taille minimale, quelles dimensions à privilégier suivant les espèces, etc.).

Dans tous les cas, voyez le plus grand possible suivant votre budget et la place disponible. Restez simple et tournez vous vers des aquariums rectangulaires (évitez les aquariums arrondis, en forme de cadre ou plasma ou uniquement créé pour leur design, ils sont rarement adaptés à la maintenance de poissons et ils coutent souvent très chers).

Il est recommandé pour débuter de démarrer avec un aquarium d’au minimum 100 litres avec 80cm de longueur. Si vous pouvez opter pour un 120 litres ou en tout cas 100cm de longueur, votre choix d’espèces sera bien plus large.


-> Le meuble

Au-delà de 100/120 litres, prévoyez d'acheter un meuble adapté à votre bac.
En deçà, un meuble solide convient souvent très bien. Testez sa solidité en vous asseyant à plusieurs dessus, il est important de souligner que même un 60 litres pèsera dans les 100kg une fois le sol, la décoration et l’eau en place.


-> Le sol nutritif et le sol

Le substrat (ou sol nutritif) est conseillé car il nourrit et permet un plus large choix d’espèces de plantes. Sa présence n’est en revanche pas obligatoire selon le type d’aquarium prévu ou les espèces de poissons. Mais il n’apporte aucune difficulté supplémentaire. Prévoyez un sol nutritif complet sous forme de terreau car les types « aqualit » ont tendance à remonter (inesthétique) voire à provoquer des algues, il vaut mieux les éviter pour les aquariums spacieux.

Pour le sol supérieur qui maintiendra le sol nutritif, optez pour des couleurs naturelles (rassurantes pour vos poissons et mettant vos plantes en valeur). Une couleur sombre ou en tout cas pas trop claire est conseillée. Cherchez dans les nuances de noir, gris, brun ou marron pour ne pas vous tromper.
On conseille en général le sable de Loire : non coupant, ni trop fin ni trop épais, esthétique et naturel. Prévoyez un sol de ce type (non coupant) si vous souhaitez maintenir des poissons de fond à barbillons car les sols aux arrêtes tranchantes peuvent les blesser. Evitez le sable trop fin qui peut étouffer les plantes.


-> Des plantes naturelles

Prenez en compte l’éclairage du bac (nombre de watt total (écrit sur le tube)), la présence ou l’absence de sol nutritif et la qualité de l'eau. Certaines plantes sont exigeantes et peuvent mourir si l'éclairage est trop faible par exemple, certaines plantes préfèrent vivre fixées sur un support ou être laissées flottantes, certaines ne pourront s'épanouir que dans une eau douce acide, etc.

Comme pour les poissons, renseignez-vous bien avant achat en recherchant sur le net les plantes les plus communes et leurs besoins. Il existe des plantes qui ne supportent pas de vivre sous l’eau qui sont vendues comme aquatiques, apprenez à les reconnaitre.

Vous pouvez ajouter des plantes dans votre aquarium quand vous le souhaitez, le mieux étant d’en apporter une bonne quantité dès ou peu de temps après la mise en eau (quelques jours au plus). L'imagination fait beaucoup, il n'y a aucune limite en nombre d’espèces de plantes ni de nombre de plante minimum.


-> Des décorations

Les poissons peuvent être très sensibles à la décoration du bac, c'est elle qui leur permet de se sentir à l'aise (ou pas).

Pour débuter il est conseillé de se diriger vers un décor simple composé de plantes auxquelles on associera diverses roches, pierres et racines de différentes formes, couleurs et tailles.

Attention à ce que les pierres intégrées ne soient pas calcaires si vous optez pour des poissons d'eau douce acide à neutre. Evitez les décorations à arrêtes tranchantes qui pourraient couper les poissons ou blesser leurs nageoires.

Vous pouvez vous inspirer de la nature pour votre décoration. Selon l’origine de vos poissons, recherchez si les plantes y sont présentes, en quelle quantité (voire quelles espèces pour réaliser un « biotope »), quel type de pierre ou de racines, etc.

L'imagination est votre seule limite, il n'y en a aucune en nombre de décorations, faites selon vos gouts, votre budget et votre bac.


LE MATERIEL D'ENTRETIEN

Prévoyez des ustensiles exclusivement réservés à votre aquarium pour l’entretenir :

- Un seau, quelques Tupperware ou récipients, des torchons, un broc,
- Un tuyau d'un diamètre et d’une longueur plus ou moins grands selon vos besoins,
- A la rigueur un aspirateur pour le sol mais un tuyau, un seau et la gravité peuvent être suffisants,
- Une ou des épuisettes (de différentes tailles),
- De quoi nettoyer les vitres intérieures (aimant ou raclette selon vos préférences).


LE MATERIEL DIVERS

- Du sel de Guérande non iodé et non fluoré (assez efficace contre certaines maladies),

- Un médicament à large spectre appelé aussi désinfectant général (vous pouvez en trouver chez Tetra, JBL, Aquascience, etc.),

- Un conditionneur d’eau (on peut également faire reposer l’eau au moins 24h (pour l’évaporation du chlore)),

- Un bulleur (à ne pas mettre en permanence mais en cas de souci, il peut servir),

- Du charbon (à ne pas mettre en permanence mais en cas de souci, il peut servir),

- De la nourriture pour poissons (granulés, surgelé, paillettes, pastilles, etc. pensez à vous adapter à vos poissons, certains sont strictement herbivores, des espèces un peu délicates ne mangeront que du vivant, etc.). N’hésitez pas à varier la nourriture.

- Un petit bac de 30 à 60 litres ou plus selon les poissons que vous prévoyez. Ce petit aquarium vous servira pour isoler un poisson malade, trop agressif, ou pour mettre en quarantaine les nouveaux arrivants (voire pour tenter la reproduction). Ce bac d’appoint n'est pas obligatoire mais il rend souvent service et en avoir un sous la main peut-être très utile (prévoyez qu'il soit filtré, chauffé et qu’il soit doté d’un thermomètre et d’un bulleur, les plantes et le sol peuvent ne pas être nécessaires suivant l’utilisation de cet aquarium). Il sera à désinfecter entre chaque utilisation,


LES ACHATS PEU IMPORTANTS (ou à faire dans l'avenir, une fois de l'expérience acquise ou seulement si nécessaire (précisé entre parenthèses))

- L'engrais (achat à faire dans l’avenir, avec de l’expérience acquise)
Les engrais liquide ne sont pas conseillés dans les bacs récents ((moins de 6 mois) (sauf cas exceptionnel (concours de bacs plantés par exemple)) où Ils ont tendance à profiter aux algues alors que les plantes commencent seulement à prendre leurs aises.
Ne prévoyez de l’engrais liquide que si vous possédez des plantes exigeantes assez gourmandes. En revanche, les engrais sous forme de boulettes sont intéressants en cas d'absence de sol nutritif ou de plantes vraiment exigeantes à fort développement racinaire.

- Le CO2 (achat à faire dans l’avenir, avec de l’expérience acquise)
Au même titre que l'engrais liquide, le mettre trop tôt (ou dans une installation inappropriée) aura tendance à favoriser les algues. Il n'a pas d'intérêt si l'éclairage est léger, la photosynthèse obéissant à des lois strictes (chaque apport ne sera correctement assimilé que si les autres apports sont en quantité suffisante, ces apports sont : la lumière, le CO2 et les nutriments). Le CO2 n’est assimilé qu’en journée, la nuit les plantes consomment de l’oxygène. N'investissez pas dans un tel matériel si votre éclairage est inférieur à environ 1 watt pour 2 litres et/ou si vous n'avez pas de plantes exigeantes. Le CO2 rend la pousse plus rapide et les plantes plus vertes. Diverses formes existent, des simples bouteilles à recharges aux grands matériels sophistiqués composés de bombonne, électrovanne et contrôleur de pH en passant par les recettes maison. Choisissez celle qui vous convient en fonction de la taille de votre aquarium et de vos plantes.


LES ACHATS A EVITER

- Les tests en bandelettes
Elles sont souvent imprécises et parfois leurs résultats sont faux, il est préférable d’investir dans des tests en gouttes (plus précis, plus fiables et qui durent plus longtemps). Les bandelettes peuvent être utilisées pour faire une vague analyse générale rapide. Mais elles ne peuvent pas remplacer les tests en gouttes. Pour des résultats précis (surtout pour les NO2 et le KH), seuls les tests en gouttes sont fiables.

- Le pondoir ou maternité (appelé également isoloir, désignation plus adaptée) (seulement si nécessaire)
Cet ustensile ne doit en aucun cas servir pour isoler une femelle gestante ou faire grandir des alevins. Il est trop petit et l'eau y circule très mal. Il est possible de s'en servir pour isoler provisoirement un poisson ou pour présenter un partenaire pour une reproduction (pour les Betta splendens par exemple) mais c'est son seul intérêt, on peut tout à fait s'en passer. Attention à ne pas isoler un poisson malade qui serait stresser, et la faible circulation de l’eau rend les contaminations possibles.

- Les décorations « kitch »
Statues grecques, épaves, bateaux échoués, personnages, etc. ne sont pas toujours une simple question de goût. Ce sont des décorations qui peuvent revenir chères et qui parfois pose problème aux poissons et/ou à l'aquarium (pas de véritables cachettes, pas de cavités, décorations blessantes, nids à algues ou à saletés, détérioration avec le temps, parfois mêmes devenant toxiques dans l’eau, etc.). Attention à ne pas donner à votre aquarium une image de dessin animé, les poissons même d'élevage gardent l’instinct propre à leur espèce et se rapprocher au maximum du milieu naturel permet de leur offrir un environnement adapté à leurs besoins.

- Les produits
Sont inclus dans cette catégorie les produits anti-algues, anti-escargots, assainisseurs d'eau ainsi que ceux qui prétendent cycler l'aquarium immédiatement. La nature est bien faite, elle marche parfaitement en milieu naturel sans ces produits, elle marchera aussi bien sans eux dans l’aquarium. Les anti "..." peuvent même être nocifs car ils ne font que tourner autour du problème en supprimant le souci visible mais pas sa cause donc il peut réapparaitre tôt ou tard si sa cause n'a pas été trouvée et corrigée. Si les algues ou escargots (qui sont normaux en petite quantité !) envahissent votre bac, cherchez leur cause (entretien pas assez soutenu, éclairage inadapté, surpopulation, etc.), et réadaptez votre aquarium pas à pas, ne cherchez pas à les éradiquer à tout prix.

Les produits qui permettent d'espacer voire d’éviter les changements d'eau sont une hérésie. Rien ne peut remplacer le changement d’une eau vieillie par une eau neuve et fraiche qui contiendra normalement moins de nitrates (polluants) et qui apportera des oligo-éléments nécessaires aux plantes et aux poissons.

Les produits modifiant la qualité de l'eau sont à utiliser avec précaution car ils peuvent provoquer des variations brutales de la qualité de l’eau, très nocives pour nos poissons.
Malgré le fait qu'on en rajoute régulièrement, le risque que le pH ou la dureté fassent des hauts et des bas est bien présent ce qui peut tuer vos poissons à court terme. Préférez des moyens naturels pour adoucir (eau osmosée, tourbe, etc.) ou durcir votre eau (pierres calcaires, sels aquariophiles). Privilégiez les sels aquariophiles (au lieu de produits liquides) pour reminéraliser une eau (type KH + ou Sel Discus ou spécifique Lac Africain).

Les bactéries du commerce ne sont pas "à éviter à tout prix" mais elles coutent finalement assez chères sans être toujours efficaces. Les intégrer permet à la rigueur d'obtenir un pic de NO2 plus court et moins puissant, mais elles n'ont pas la capacité de cycler un bac en quelques jours, les 3 à 4 semaines d'attente sont obligatoires à respecter pour ne pas tuer des êtres vivants. A noter aussi très souvent qu’un 2nd pic de NO2 apparait une fois les poissons intégrés quand on a ajouté des bactéries artificielles au bac.[/align:e0f54e7912]
Revenir en haut
Voir le profil de l’utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger

Afficher les messages depuis:   
Publier un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé : vous ne pouvez ni éditer de messages et ni publier de réponses. : : Chapitre 1 - Bien choisir l'aquarium et le matériel de base    Forum Aquariophilie Index du forum -> Bien débuter en aquariophilie Heures au format GMT + 2 heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas publier de nouveaux messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum